Publié le Laisser un commentaire

Voici Five Days, un trip-hop qui finit mal

gros son electro francais grime triphop dark downtempo psychedelic rock punk ambient noise

Alors là attention tout le monde, il faut savoir que depuis mon premier E.P. (album court) Recorder Blues, je présente un mélange de compos récentes et de morceaux plus anciens. Certains morceaux sont déjà sortis mais sont passés aux oubliettes depuis. Et maintenant que je sais faire du son comme un grand, j’ai eu envie de les faire sonner.

Un « smells like teen spirit » à ma façon

Five Days est la plus ancienne des compos que j’avais envie de remettre au goût du jour. C’est un texte écrit en 1998, sur une instru trip-hop très simple. A cette époque je m’inspirais beaucoup des groupes de Bristol, et en particulier ici de Massive Attack. Mais comme c’est un texte de colère, ou de vexation, pour être plus précis, je ne le finissais jamais. Je le jouais toujours en live avec mes machines, mais à la façon « punk-rock-destroy ». Il n’avait jamais vraiment eu une fin écrite. Je le finissais toujours en gros… n’importe quoi!

J’ai longtemps hésité à le publier à nouveau. Ce texte, je l’ai écrit après un bon gros râteau quand j’étais adolescent / jeune adulte. Aujourd’hui je ne suis vraiment plus sûr de l’assumer! Mais il restait en moi une sensation d’inachevé quand ce titre est sorti la première fois en 2004, et je suis têtu donc…

20 ans d'experience en sonorisation de concerts et production studio au service de votre projet musique
Qu’il est difficile de savoir si un mixage est terminé…

Quand tu mets vingt ans à mixer un son comme tu l’imaginais

Alors je me suis donné le temps mais ça y est j’ai enfin réussi à le faire sonner comme je le souhaitais. Et ça n’a pas été facile car c’est un morceau qui alterne des parties très « feutrées » mais qui se finit comme un groupe punk qui casse tout sur scène. En live c’est faisable, il suffit de tout mettre à fond et tout envoyer avec l’énergie du désespoir, et ça marche très bien. Mais en prod studio, c’est autre chose.

Réussir à garder de la dynamique tout en donnant l’impression d’un titre complètement garage n’est pas aisé, surtout en tout- numérique aujourd’hui.

Je suis content d’avoir finalement gagné le combat contre cette compo qui m’en aura bien fait bavé! J’espère que ça vous plaira et que vous entendrez que… J’avais les boules! elle m’avait vexé!

Laisser un commentaire